CAN 2019 : Le Syli national de Guinée éliminé par l’Algérie en 8emes de finale


L’Algérie a continué son parcours sans faute dans cette CAN 2019 en battant la Guinée dimanche soir au Caire (3-0). Toujours aussi sereins, les Fennecs se posent en favoris du tournoi avant les quarts de finale.

Ne cherchez plus le favori de cette Coupe d’Afrique des Nations. Sans l’Egypte, sortie à la surprise générale samedi contre l’Afrique du Sud, l’Algérie paraît clairement au-dessus du reste du plateau. Invaincue depuis le début de la compétition, la Verte a encore fait le job avec un grand sérieux dimanche soir, en 8emes de finale, contre la Guinée (3-0). Au Caire, les hommes de Djamel Belmadi n’ont presque jamais été inquiétés par leurs adversaires, qui avaient terminé en troisième position de leur groupe au premier tour et qui étaient privés de leur maître à jouer Naby Keïta. Portés par le trio Bennacer-Mahrez-Bounedjah, les Fennecs n’ont eu de cesse d’inquiéter la défense guinéenne. L’attaquant de pointe algérien, omniprésent mais brouillon, a d’abord manqué de précision seul face au but après un bon centre de Guedioura (20eme). Dans la foulée, Bensebaini a fait le show mais son ciseau a été arrêté par Koné (23eme). A force de subir, la Guinée a logiquement fini par craquer.

BELAILI ET MAHREZ SANCTIONNENT LA GUINÉE

Après une touche côté gauche, Belaili s’est appuyé sur Bounedjah, en pivot, avant d’aller défier Koné dans un angle fermé. Avec une frappe de l’intérieur, le joueur de l’Espérance de Tunis a ouvert le score (24eme). En confiance, l’Algérie ne s’est pas affolée quand le Syli National a mieux démarré la deuxième période. M’Bolhi a été prudent sur un tir lointain de Camara (55eme), laissant le (maigre) orage passer. Sous l’impulsion de Mahrez, les Verts ont ensuite repris leur marche en avant. Trouvé par Bennacer, le joueur de Manchester City a enrhumé son défenseur sur son contrôle, puis a doublé la mise en prenant le gardien guinéen à contrepied (57eme). En maîtrise, les Fennecs ont même corsé l’addition dans les dix dernières minutes grâce à l’entrant Ounas, bien placé pour reprendre le centre à ras de terre d’Atal (82eme). Ils rallient les quarts de finale avec toujours ce même sentiment de supériorité. La prochaine étape devrait être un peu plus compliquée face à la Côte d’Ivoire ou le Mali.

 

Source: Football365

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Résoudre : *
17 − 7 =