Le père du judo guinéen, Me Amadou Fadiga, est mort !


L’initiateur de la pratique du judo en Guinée, Me Amadou Fadiga est décédé lundi 25 mars 2019 à Conakry des suites de maladie.

Il a rejoint sa dernière demeure mardi 26 mars au cimetière de Cameroun à Conakry.

Avant son inhumation, un hommage appuyé a été rendu au précurseur du judo en Guinée.

A l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne, plusieurs personnalités  dont le président Alpha Condé, ont pris part à la levée du corps.

Me Amadou Fadiga a débuté la pratique du Judo en France, avant de s’installer en Côte d’Ivoire. Après l’indépendance de la Guinée, il rejoindra son pays national, où il fut président de la Fédération guinéenne de Judo, membre du CNOSG et vice-président de l’Union africaine de Judo.

 

 

Mohamed Sylla

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Résoudre : *
29 − 24 =